HOLLYWOODCARLENTINI

Vidéo- Mathilde Seigner et Hélène Darroze, deux stars aux fourneaux

Home »  News »  Vidéo- Mathilde Seigner et Hélène Darroze, deux stars aux fourneaux

Vidéo- Mathilde Seigner et Hélène Darroze, deux stars aux fourneaux

On January 19, 2020, Posted by , In News, With No Comments

Quand l’actrice d’Une mère et de En mai fais ce qu’il te plait et la chef étoilée se retrouvent autour d’une poularde de Bresse « retour d’Hanoi », la cuisine devient un lieu de réenchantement.

Mathilde Seigner: “J’ai toujours été élevée dans la bouffe, le terroir par mon grand-père Louis Seigner. J‘ai un souvenir inoubliable de cuisses de grenouille avec lui, du côté de Bourgoin Jailleu, en Isère, sa région. L’idée d’en manger était très bizarre pour moi, j’avais 7–8 ans, mais j’ai trouvé ça délicieux. Ça a été probablemement, ma première émotion culinaire. Après, j’ai toujours évolué dans un milieu où l’on aime les bonnes choses, les chefs. A la maison, ma mère préparait de bons plats, mon père cuisinait aussi – il fait toujours très bien le poulet aux citrons confits et ses pennes aux tomates, haricots verts et mozzarella fondue au dernier moment ! -. Nous vivions les repas comme de vrais moments de partage autour d’une blanquette, d’un porc aux épices…

Hélène Darroze: “Les gens qui me connaissent bien m’offrent souvent quelque chose ayant trait à Romy Schneider. … J’adore écrire et dans mon enfance et mon adolescence j’ai tenu un journal intime. Je m’y adressais à une inconnue. C’était la comédienne ! Un jour, je ne sais pas pourquoi, j’avais environ 25 ans j’ai enterré derrière le moulin de ma famille à Villeneuve de Marsan dans les landes, tous mes cahiers Clairefontaine verts à spirales. (…) La chef triplement étoilée (deux macarons à Londres et un à Paris) supervise la Table du palace londonien le Connaught et se partage entre son restaurant parisien éponyme et la belle Angleterre où ses filles Charlotte et Quitterie adoptées au Vietnam sont scolarisées. Chaque année mes parents nous rejoignent et c’est traditionnel, le 24 le père Noêl est installé dans son chesterfield à l’hôtel et il reçoit les enfants. Cette année mes filles veulent une souris et un lapin nain ! Le soir nous organisons un grand buffet dans un salon de l’hôtel ou dans une suite. C’est très pratique pour moi comme cela, je peux faire un tour dans les cuisines et voir si tout se passe bien.

Propos Recueillis par Virginie Picat et Isabelle de Peufeilhoux

Découvrez l’intégralité des confidences de Mathilde Seigner et Hélène Darroze dans notre hors-série Week-end entre stars en kisoque.

Crédits photos : Ugo RICHARD

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *