HOLLYWOODCARLENTINI

Traitements de la ménopause : nouvelle mise au point

Home »  News »  Traitements de la ménopause : nouvelle mise au point

Traitements de la ménopause : nouvelle mise au point

On May 16, 2020, Posted by , In News, With No Comments

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a actualisé ses recommandations sur le traitement hormonal de la Ménopause (THM) afin d’y intégrer les études publiées depuis décembre 2003. Finalement, ces nouvelles données ne remettent pas en cause les recommandations précédentes. Ainsi, chez la femme ménopausée présentant des troubles fonctionnels liés à la ménopause, un THM peut être instauré si la patiente le souhaite, à la dose minimale efficace, et ce tant que durent les symptômes.
L’Afssaps en profite pour rappeler ce qu’il faut savoir :
1 – Si la ménopause n’est pas une maladie, le THM est bel et bien un médicament avec des indications, des contre-indications et des effets indésirables. Pour traiter les symptômes de la ménopause, le THM doit être prescrit pour une durée limitée.
2 – Le THM n’a pas d’effet protecteur sur vis-à-vis de la mémoire ou de la concentration, ni sur le risque de démence.
3 – Le THM ne doit pas être instauré systématiquement pour prévenir l’ostéoporose et le risque de fracture. Outre une bonne hygiène de vie et une bonne alimentation, d’autres médicaments peuvent vous être proposés.
4 – Si vous avez encore votre utérus, une association estroprogestative est toujours préférable car le traitement par estrogènes seuls augmente considérablement le risque de survenue de cancer de l’utérus.
5 – Le THM estroprogestatif augmente le risque de cancer du sein et de thrombose veineuse (phlébite et embolie pulmonaire). Ce traitement n’a pas d’effet protecteur vis-à-vis du risque de maladies cardiovasculaires et pourrait même augmenter ce risque dans certains cas.
6 – Si vous avez eu une hystérectomie, un traitement par estrogènes seuls est suffisant. Ce traitement ne semble pas augmenter le risque de cancer du sein mais augmente le risque de thrombose veineuse et d’accident vasculaire cérébral.
7 – Si vous ne présentez pas de contre-indication particulière au THM, il peut vous être prescrit dans le traitement de certains troubles incommodants de la ménopause tels que bouffées de chaleur, sécheresse vaginale ou sueurs nocturnes.
8 – Attention, ne pas prendre de THM ne vous fera pas éviter tout risque de cancer ou tout risque de maladie cardiovasculaire. En conséquence, même si vous ne prenez pas de THM, il est important de consulter régulièrement votre médecin (par ex. 2 fois par an) en vue d’un examen gynécologique, et de participer au programme de dépistage du cancer du sein par mammographie auquel vous êtes conviée tous les 2 ans.
9 – Enfin, les dérivés du soja, et plus généralement les phyto-estrogènes, et la DHEA peuvent également présenter des risques ! L’efficacité de ces produits n’est pas démontrée et leur sécurité n’a pas été évaluée. L’Afssaps déconseille ainsi d’en prendre, tant qu’ils n’auront pas reçu l’autorisation des autorités sanitaires.
En cas de troubles incommodants de la ménopause, discutez-en avec votre médecin !Source : Afssaps, le 27 juillet 2006Click Here: camiseta river plate

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *