HOLLYWOODCARLENTINI

Interdiction de fumer : nouvelle campagne d'information

Home »  News »  Interdiction de fumer : nouvelle campagne d'information

Interdiction de fumer : nouvelle campagne d'information

On May 16, 2020, Posted by , In News, With No Comments

Le 1er février, l’interdiction de fumer dans les lieux publics entre en vigueur. Après avoir mis en place une plate-forme téléphonique (Tabac info service 0 825 309 310), un site Internet www.tabac.gouv.fr, et diffusé une campagne télévisée consacrée aux méfaits du tabagisme passif, le ministère de la santé et des solidarités lance une nouvelle campagne pour informer sur les modalités de l’interdiction.
Celle-ci vise à favoriser l’application immédiate et effective de l’interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif, avec trois objectifs : annoncer l’interdiction, informer sur ses modalités d’application et les lieux d’interdiction et convaincre chacun d’appliquer cette mesure. Cette campagne se décline sous forme de films publicitaires à la télévision, spots à la radio, annonces dans la presse quotidienne régionale et bannières sur Internet.
« Aujourd’hui, on ne peut plus ignorer deux chiffres qui nous concernent tous : le tabac est responsable en France de 66 000 morts par an, le tabagisme passif, de plus de 5 000 morts. (…) On connaît aujourd’hui les risques du tabagisme passif : il augmente, entre autres, de 70 % le risque d’infections pulmonaires chez les enfants, de 25 % le risque de cancer du poumon, de 50 % le risque de crise cardiaque » a déclaré le Ministre de la santé.
En cas de non-respect de l’interdiction de fumer dans les lieux publics (exceptés les bars, restaurants, tabacs et discothèques qui bénéficient d’un délai supplémentaire jusqu’en janvier 2008), des amendes de 68 euros sont prévus pour les contrevenants et de 135 euros pour ceux qui favoriseraient une telle violation. Pour contrôler les espaces publics, administrations et entreprises, quelques 175 000 agents seront mobilisés : ingénieurs du génie sanitaire, inspecteurs de l’action sanitaire et sociale, médecins inspecteurs de santé publique, inspecteurs et contrôleurs du travail, police et gendarmerie… Mais le ministre précise que « si les contrôles seront effectifs dès février 2007, je veux que nous prenions encore le temps de la conviction et de la pédagogie, le temps de la prévention avant la sanction ».
Il a par ailleurs rappelé qu’une aide financière de 50 euros par patient et par an est prévue pour prendre en charge le sevrage tabagique.Source : Conférence de presse du 23 janvier 2007Click Here: cheap Cowboys jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *